mercredi 26 décembre 2012

Faire durer la mécanique


Faire durer la mécanique nécessite d'agir sur 3 volets :
  • la conduite
  • l'entretien programmé
  • l'entretien préventif

Des bons réflexes pour la conduite permettent de faire durer la mécanique :
  • lorsque le moteur est froid, ne jamais le pousser tant qu'il n'a pas atteint sa température de fonctionnement
  • lorsque le moteur est très chaud après un long effort sur l'autoroute, l'arrêter après au moins 1 minute de ralenti (protège les soupapes et le turbo)
  • sur la route, accélérer franchement pour passer les vitesses (le moteur s'encrasse moins) ; monter à au moins 4000 tours pendant 3 minutes pour décrasser la vanne EGR ; je fais cela 1 fois lors de tout long trajet
  • ne jamais rouler le pied au plancher sur une longue distance, lever le pied à chaque pont pour huiler les hauts de cylindres
  • prendre du gas oil de bonne qualité, les moteurs modernes ne supportent pas le mauvais carburant (donc éviter les petites stations) ; voir aussi l'article sur les moteurs diesels.

L'entretien programmé par le constructeur doit être respecté scrupuleusement (choisir le programme d'entretien sevérisé) :
  • pour être remboursé partiellement en cas de défaut de conception
  • la vidange doit être faite tous les ans au plus tard et le filtre à huile changé ; une bonne lubrification est fondamentale pour faire durer le turbo
  • le filtre à air doit être nettoyé tous les 15.000 kms
  • la vanne EGR doit être démontée et nettoyée tous les 5 ans ; ce n'est malheureusement pas signalé dans les carnets d'entretien, mais quand une vanne EGR est encrassée, le moteur pollue encore plus (un comble, puisque l'objectif de ladite vanne est de moins polluer) ; d'autre part des dysfonctionnements peuvent apparaître
  • la courroie de distribution est à changer 20.000 kms avant les préconisations constructeur pour plus de sécurité (évidemment ne concerne pas les chaines !), ou tous les 5 ans si on n'a pas atteint le kilométrage

En plus de tout cela, passé 100.000 kilomètres, il faut faire de l'entretien préventif ; je vous livre ci-après le programme de mon J5 qui avait 260.000 kms (je rappelle que pour ce véhicule la mécanique tient 400.000 kms). Si vous avez des informations au sujet de votre porteur Ford, Fiat ou Mercedes, merci de me les envoyer à thierry.voulot@gmail.com (je mettrai à jour mon tableau)

Pièces mécaniques à changer tous les
En kilomètres
Plaquettes de freins
Bougies de préchauffage
60.000
90.000
Courroie de distribution et pompe à eau
Cable de freins
90.000
Amortisseurs avant
100.000
Démarreur
Alternateur
130.000
Rotules de direction
140.000
Toutes les durits
Roulements de roues AV
150.000
Disques de freins AV
170.000
Radiateur
Rotules AV
Cardans
Embrayage
Silentblocs
180.000
Roulements roues AR
Vérification et remise en état injecteurs
200.000
Compresseur de climatisation
Sans objet
Condenseur de climatisation
Sans objet
Echappement
220.000
Machoires, cylindres freins arrière, tuyaux et flexibles de freins
230.000

Il y a en plus :
  • selon votre type de conduite : les 4 pneus
  • la batterie moteur et la batterie cellule (durée selon choix de technologie et utilisation) ; batterie moteur entre 4 et 6 ans ; batterie de service entre 6 et 12 ans (ma dernière a duré 12 ans !)


    Voir aussi : la longévité des organes mécaniques


Acheter neuf ou d'occasion ?





Les campings car neufs ont tous des problèmes de mise au point, y compris chez les marques prestigieuses ; cela tient au fait que les constructeurs, pour baisser leurs coûts, allègent les contrôles qualité qui sont terminés par le client.
Il n'est pas rare d'être obligé de retourner 3 à 5 fois chez le concessionnaire pour parfaire la mise au point, donc pour le consommateur : immobilisation du véhicule et coût aller/retour à chaque fois !

Donc si vous achetez un camping car neuf, surtout faites une semaine de tests pour identifier tous les problèmes !

C'est pourquoi, je suis pour l'achat d'un camping car d'occasion.

Si on a les moyens, acheter une occasion récente de moins de 6 ans, avec les avantages suivants :
  • véhicule au point
  • petit kilométrage (moins de 50.000 kms le plus souvent)
  • moins cher (un véhicule de 5 ans a déjà perdu la moitié de sa valeur ; mais ce n'est pas un critère si on a les moyens -)

Si on a un budget plus serré, acheter une occasion de moins de 10 ans dans les marques que je recommande (voir : critères de choix d'un camping car).

Si on a un budget encore plus petit, acheter une occasion à petit prix dans les marques prestigieuses. Pourquoi ? Parce que les services qu'elles offraient à l'époque se retrouvent dans les camping car de moyenne gamme d'aujourd'hui.

La base mécanique doit être Mercedes ou Fiat Ducato ou J5 Peugeot ou C25 Citroen ; ces 2 derniers véhicules bien entretenus font couramment 400.000 kms ; les prendre turbo diesel, car les diesels simples sont très poussifs.
Les vieux moteurs cités sont au moins aussi fiables que les neufs, car les neufs sont soumis aux contrôles anti-pollution ; ils sont donc équipés d'une vanne EGR qui est un point de fragilité.

Quelques remarques :
  • il faut être bricoleur (les non bricoleurs devraient éviter le camping car !)
  • les constructeurs de véhicule porteur garantissent la délivrance de leurs pièces pendant 20 ans ; après : ou il en reste, ou on recherche sur internet, ou on va dans les casses auto



    Quelques points de réflexion
Vous achetez votre camping car à l'âge de 60 ans, vous en ferez jusqu'à 85 ans au plus, soit pendant 25 ans.
En 25 ans vous aurez parcouru 300.000 kms (base de 12.000 par an si vous roulez beaucoup, car le camping cariste moyen fait moins de 5000 kms par an).
Si vous choisissez un porteur Mercedes, il vous faudra 1 seul camping car (le moteur fait en moyenne 400.000 kms).
Sinon, il vous faudra 2 camping car successifs que vous revendrez au bout de 12 ans avec une décote à chaque fois de 75 %.


Conseils 

  • n'achetez pas un camping car d'occasion sans avoir fait un contrôle d'étanchéité poussé (voir mon article sur le sujet)
  • lors de l'achat, négociez les prix ; il y a un argus du camping car qui vous donne une idée du prix (voir ici) ; pour les bons véhicules de 15 ans, pas plus de 10.000 € ; pour ceux de 20 ans et plus, pas plus de 5.000 €
  • n'achetez pas un véhicule qui n'a pas un carnet d'entretien complet, avec toutes les factures garagiste ; il vous renseigne sur tous les travaux effectués et le sérieux du propriétaire
  • n'achetez pas un camping car sans l'essayer et sans vérifier la bonne marche de tous les appareils (220 V, frigo, chauffage, boiler, remplissage et vidange de l'eau etc...)
    NOTA : on devrait faire de même avec un achat neuf !

  • n'achetez pas un vieux camping car avec faible kilométrage car un véhicule qui ne roule pas s'use plus qu'un qui roule ; pourquoi ? Parce qu'il n'est pas bien lubrifié, que les joints sèchent, que des points de rouille s'installent dans des parties en mouvement etc... bref, la fausse bonne affaire !




    Voir aussi les articles sur 

    les bases mécaniques disponibles
    châssis ALKO et faux plancher
    bien acheter un camping car d'occasion




samedi 22 décembre 2012

La longévité des organes mécaniques





La longévité normale des organes mécaniques est connue, et elle a été rappelée par la revue Auto Plus (qui défend le consommateur, comme la revue photo Chasseur d'Images).

Durée de vie normale des pièces d'usure
En kilomètres
Démarreur, radiateur de chauffage, rotules, articulations
150.000
Alternateur, filtre à particules, catalyseur
150.000
Pompe à eau, ventilateur, vanne EGR
200.000
Amortisseurs avant, disques avant
100.000
Amortisseurs arrières
120.000
Plaquettes de freins
60.000
Roulements de roue
150.000
Roulements de boite de vitesse
200.000
Compresseur et condenseur de climatisation
200.000
Circuit de freinage (gaines et flexibles)
200.000
Bielles, villebrequin, chemises, coussinets, pistons
300.000


Sellerie, Volant de direction, Planche de bord
A vie
Voir aussi le site : fiches-auto.fr

Conseils

  • Si vous avez une panne avant les kilométrages indiqués, vous pouvez vous retourner contre le constructeur pour lui demander une participation à la réparation du véhicule ; cette prise en charge devrait être de 100 % si vous êtes au quart du kilométrage indiqué, et de 50 % si vous êtes à la moitié (Auto plus fourni des modèles de courrier).
  • Connaissant la durée de vie normale des pièces, faites des travaux préventifs qui vous éviteront la panne.

    Voir aussi : faire durer la mécanique

    L'article d'Auto Plus




Les véhicules porteurs




Dans un camping car le véhicule porteur ou base mécanique a un rôle fondamental : elle doit être fiable pour ne pas écourter notre voyage ; elle doit durer pour garantir notre investissement.
Le marché des campings car propose actuellement 4 bases mécaniques :
  • Fiat Ducato : environ 90 % du marché pour des raisons historiques
  • Ford Transit
  • Sprinter Mercedes
  • Renault Master depuis 2012 (tout nouveau donc je n'en parlerai pas, mais j'ai un a priori favorable car Renault maintenant est bien noté pour sa fiabilité mécanique ; il l'est moins pour la protection anti corrosion des soubassements - tout comme Fiat ou Ford)
Si vous voulez acheter un camping car antérieur à l'année 2000, les bons choix sont : 1-Mercedes 2-Peugeot J5 ou Citroen C25 ou Fiat ducato ou Ford Transit 3-Iveco Daily (tous ces moteurs étaient fiables et durables - au moins 400.000 kms).
Prenez un turbo diesel (les diesels sont poussifs).
A l'époque les trois quart des camping car sont sur J5 ou C25.

A partir de l'an 2000 avec les nouvelles normes anti-pollution, les nouvelles bases sont apparues pour Ford, Mercedes et Fiat. Peugeot remplace son J5 par le Boxer, et Citroen son C25 par le Jumper.

Dans le tableau ci-après, je vais vous donner les critères de choix des bases actuelles.

Critères de choix
Fiat
Ford
Mercedes
Longévité moyenne connue en kilomètres
300.000
250.000
400.000
Pourcentage de pannes moyen
Faible
Moyen
Très faible
Moteur au point depuis l'année
2000
Pas au point
2000
Respect de ses obligations par le constructeur (1)
Moyen
Faible
Fort
Confort conducteur sur long trajet
Bon
Moyen
Bon
Souplesse du moteur
Bon
Bon
Excellent (2)
Coût d'entretien
Moyen
Moyen
Plus élevé
Prix
Moyen
Le plus bas
Elevé
  1. en cas de pièce mécanique défectueuse dû à un défaut de conception, le constructeur doit payer la pièce incriminée ; je ferai un billet sur cet important sujet
  2. 5 cylindres (pour le 316) ou 6 cylindres (pour le 318) alors que les autres moteurs ont 4

Quatre remarques importantes :
  • avant d'acheter un Ford Transit, jetez un coup d'oeil ici ; d'ailleurs Ford proposera une nouvelle base en 2014
  • Le Jumper 130CV jusqu'en 2006 a un moteur FIAT, il a donc la fiabilité du FIAT ; ensuite il a un moteur puma FORD avec des pannes en grand nombre 
  • si vous achetez un Mercedes préférez le 316 CDI au 315 qui a connu quelques problèmes ; par ailleurs la boite automatique est très agréable, ce qui est rare
  • le fiat Ducato a subi un changement important en 2007, donc privilégier les véhicules FIAT à partir de cette année là (cela ne veut pas dire que ceux d'avant ne sont pas fiables !). Autre changement à partir de 2015.Ajouts de Franck69 :
    Autour de l'an 2000, évitez les 1,9td moins fiables pour préférer un 2,5 ou Un 2,8.
    Avant 2007, préférer le 2,8 au 2,3 (110 CV) ; après 2007, le 2,3 (130CV) est très agréable  (plus silencieux et plus moderne, boîte mieux étagée)


Conclusion pour les véhicules porteurs récents (depuis 2000)

Si vous avez les moyens, prenez un Mercedes ; sinon un Fiat surtout à partir de 2007, sinon un Renault à partir de 2012 ou un Ford après 2010. Cela ne veut pas dire que vous n'aurez pas de panne ; vous en aurez moins.
Un conseil : comme pour les voitures, évitez les nouveaux moteurs, ils sont au point 3 ans plus tard (merci pour le consommateur).
Enfin, choisissez un moteur puissant, au moins 130 CV ; vous ne le regretterez pas en montagne.

Voir aussi l'article sur les moteurs et l'évolution des moteurs par marque.


Mise à jour septembre 2015
  • Vous achetez un véhicule d'avant l'an 2000, pas de problèmes de longévité moteur si bien entretenu et bien conduit (environ 400.000 kms)
  • vous achetez un véhicule entre l'an 2000 et 2014, évitez les Ford 130 CV qui ont eu de nombreux problèmes surtout entre 2007 et 2010 (principe de précaution).
    Evitez les Iveco à cause du mauvais confort (jusqu'en 2015). Evitez les Jumper 130 CV  à partir de 2007, car ils ont un moteur Ford.
  • vous achetez un véhicule à partir de 2016, pas de mauvaises surprises à prévoir ; pour les Ford on manque de recul pour un avis positif (on devient méfiants !) ; les Iveco ont enfin un confort très amélioré.
    Citroen refait surface avec de bons moteurs Eco 6 (ils différent des Fiat uniquement par le moteur ; donc ils supportent un châssis Alko)
Mise à jour novembre 2017
  • Les porteurs Citroën sont de bons porteurs, qu'on commence à trouver sur de nombreux campings cars
  • Idem pour les Renault Master 
  • Pour Ford, toujours des problèmes de SAV ; un lecteur m'a dit être tombé en panne d'alternateur et il n'y en avait aucun de disponible en France, son camping car a été immobilisé 6 mois

DIVERS
  • traction ou propulsion ?
    Les propulsions (Mercedes et Iveco) sont plus à l'aise que les tractions (Fiat) dans les cas difficiles (terrain glissant, côte très raide...) et ils ont un rayon de braquage plus court.
    L'inconvénient est l'arbre longitudinal sous le véhicule qui empêche de poser un châssis Alko. 
    Ces bases mécaniques sont prévues pour des charges lourdes, donc elles équipent les campings car poids lourds.
  • moteur 130CV ou 150CV et plus ?
    Pour un camping car de 3T5, un moteur de 130CV est amplement suffisant, sauf si vous faites le tour du monde.
    Pour un camping car de plus de 3T5, un moteur de 150CV et plus est indispensable.
  • double essieu à l'arrière ?
    Le double essieu aide dans les cas de franchissement difficiles et fatigue moins le camping car car la charge est mieux répartie ; recommandé pour un tour du monde, et pour les plus de 3T5 en utilisation normale.
  • 2X2 ou 4X2 ?
    Certains campings cars avec traction, sont équipés d'un dispositif Dangel qui permet de passer en 4X4 en cas de besoin. Equipement fiable, mais qui ajoute un arbre longitudinal sous le véhicule.
    J'en ai eu un et je dois dire qu'on réfléchit moins avec ce type de véhicule, puisqu'en cas de besoin on a un plan B.
    Je n'en ai plus, je réfléchis avant, et en cas de besoin, je sors mes 2 plaques de désensablement que je mets sous les roues avant, et c'est très efficace.
    Les voyageurs au long cours ont très majoritairement une solution 2X4 ou 4X4.
  • Boite auto ou pas ?
    Les seules boites auto vraiment agréables sont celles de Mercedes, et à condition qu'elles soient séquentielles. Sur Fiat ne pas prendre de boite auto avant 2015 (problèmes de fiabilité selon les séries).
    Pour les faire durer : faire obligatoirement une vidange tous les 100.000 kms, avec changement de crépine et filtre (conseil revue Auto Plus).
    Plus loin avec les boites automatiques.
  • Entretien des vannes EGR ?
    Roulez régulièrement au dessus de 4000 tours minutes (disons lors de tout long parcours) pendant au moins 2 minutes ; accélérer très franchement ; en cas de problème, l'hydrogénation est une bonne solution.
    (C
    onseils revue Auto plus)
  • Equipement hiver ?
    Je privilégie les pneus neige aussi efficaces, voir plus, que les chaines et les chaussettes, bien qu'ils ne soient pas homologués pour accéder à certaines stations de ski !!!
    Les chaines et les chaussettes ont la même efficacité et la même longévité, si pris dans les marques ci-après testées en situation.
    Auto plus en 2017 recommande : les chaines 1er prix de chez Norauto (environ 60€) et les chaussettes Agripool Multigrip (environ 45€ sur le site yakarouler.com).


vendredi 21 décembre 2012

Critères de choix d'un camping car



ça y est ! vous allez acheter un camping car, mais lequel ?
Pour vous aider dans votre réflexion, il vous faut :
  • définir vos besoins
  • connaitre les familles de camping car répondant à vos besoins
  • connaître les spécificités d'un bon camping car

Vos besoins
  • combien de personnes vont vivre à bord ?
    Le nombre de personnes détermine la longueur minimale du camping car ; pour 2 c'est 5 m ; pour 4 c'est 6m50.
    Les personnes peu agiles éviteront les lits accessibles par une échelle, ainsi que les lits doubles accessibles d'un seul côté.
  • quelle est votre forme physique ? voir mon article sur le sujet
  • utilisation en quelle saison ?
    L'utilisation du camping car l'hiver exclut les fourgons aménagés dont l'isolation est insuffisante ; l'idéal est un chassis Alko avec les réservoirs à l'abri du froid
  • quelle maniabilité ? vous voulez rouler sur les grands axes, sur toutes les routes, sur les routes et les chemins ?
    Si vous voulez rouler sur des chemins, l'idéal est un camping car qui permet de passer en 4X4 en cas de besoin.
    Rouler sur toutes les routes exclut les camping car de plus de 3T5.
  • quel niveau de confort voulez-vous ? comme à la maison, ou plus spartiate ?
    Plus un camping car est confortable, moins il est maniable (car plus il est plus long), et plus il est lourd en charge.
    Plus de confort c'est un plus grand frigo (150 à 190L), un lit bien accessible, une soute importante, des réservoirs d'eau plus grands (120L)...
    Attention : plus on veut emmener de bagages et ramener de cadeaux, plus la charge utile diminue.
  • quels endroits pour dormir ? vos ferez halte surtout en camping, en aire de service, en camping sauvage ?
    Le fait d'aller en camping peut vous faire choisir des matériels fonctionnant sans gaz (réfrigérateur et chauffage notamment) et une salle d'eau n'est pas forcément nécessaire.
    En camping sauvage, il faut 3 jours d'autonomie, impossible de faire plus à cause des WC qui seront pleins (sauf si on achète un 2ème réservoir) ; être plus autonome, c'est avoir un frigo plus grand (on fait moins souvent les courses) ; c'est aussi avoir des réservoirs plus grands (on fait moins souvent les pleins) ;' c'est aussi produire son électricité ; c'est surtout gérer la pénurie...


Les familles de camping car

les fourgons
 

C'est un fourgon tôlé aménagé ; à retenir si :
    • On fait du camping car hors hiver, ou été brûlant (l'isolation est toujours nettement moins bonne)
    • On recherche la compacité (2 m de large, moins haut généralement)
    • On veut rouler partout (on peut même faire les chemins carrossables sans être 4X4)
    • On ne veut pas 2 voitures (dans ce cas on prend un petit camping car avec toit relevable ; très spartiate, mais les enfants adorent)
    • On accepte un confort plus spartiate
    • On veut absolument un fourgon par exemple pour plus de discrétion


les capucines



C'est un châssis cabine sur lequel on a ajouté une coque qui présente un couchage au dessus de la cabine de conduite.
Je déconseille à cause de la prise au vent et de la hauteur (toujours plus de 3m, donc tarification autoroute comme les camions).
Cependant ce type de véhicule est incontournable avec plus de 2 enfants si on veut une longueur hors tout raisonnable.

les profilés 


C'est un châssis cabine sur lequel on a ajouté une cellule (coque profilée à l'avant).
Ils sont le meilleur choix si on est juste/moyen en budget.
On retiendra ceux sur châssis Alko, qui sont en acier galvanisé (donc plus résistants aux intempéries) ; ils permettent de mieux camper en hiver (réservoirs d'eau et circuits à l'abri du gel) ; ce châssis baisse aussi le centre de gravité du véhicule, d'où une meilleure tenue de route.

Certains profilés (marques Wingamm et 3C Cartier) sont compacts et maniables comme des fourgons (mais ils sont chers...sauf en occasion).


les intégraux















C'est un châssis sur lequel on a ajouté une coque qui intègre la cabine avant, dont le toit devient isolé (du moins sur les Hymer et les modèles récents des autres marques).
De ce fait, la hauteur dans la cabine est plus élevée et souvent, les planchers cabine et porteur sont au même niveau (ce qui évite de trébucher).

Plus chers que les profilés, ils en présentent tous les avantages. Ils offrent souvent plus de luxe et un couchage supplémentaire au dessus du poste de conduite.
Ils ont rarement une porte passager ce qui peut déplaire.

En cas d'accident frontal, les travaux de réparation sont beaucoup plus chers.
Un pare-brise cassé n'est pas toujours facile a faire réparer, et seules les grandes marques ont des pièces détachées en stock pour 10 ans.
L'accessibilité moteur est souvent moins bonne que celle d'un profilé.

Les poids lourds (plus de 3500 kg) sont moins faciles à revendre.
Pour certains, les intégraux sont plus beaux car l'avant est intégré avec la cabine ; c'est une affaire de goût ; mon fils m'a dit "les campings car sont tous moches" :-)

Les spécificités d'un bon camping car
  • La base mécanique selon vos moyens à partir de l'an 2000 (du meilleur au moins bon : 1-Mercedes Sprinter, 2-Fiat Ducato ou Renault Master, 3-Ford Transit; voir l'article sur le sujet.
  • La qualité de construction (donc durabilité) : on ne devrait plus faire de camping car sur ossature bois, car en cas d'infiltration d'eau, la structure de la cellule se trouve affaiblie.
    La construction la plus sûre dans le temps est la monocoque.
    Le toit doit être anti-grêle, et le dessous bien protégé, ainsi que les bas de caisse.
    Le mobilier doit être en bois massif (ou structure bois massif), ou mieux car plus léger, en matériaux composites ; fuyez les lamifiés (genre meubles IKEA) qui ne résistent pas à l'humidité.
  • Les réservoirs d'eau (propre et usagée) devraient être de même contenance ; pour 4 personnes, 120 L d'eau par réservoir ce n'est pas du luxe (mais c'est rare !).
  • Les lits doivent être confortables et si doubles : accessibles des 2 côtés (c'est plus facile de faire le lit, et on ne réveille pas le conjoint si on doit aller faire ses besoins la nuit) ; les lits jumeaux sont une très bonne solution.
  • Choisir un véhicule avec une charge utile d'au moins 450 kg
  • Au dessus de 7,50m de long privilégier les plus de 3,5T, sinon vous serez systématiquement en surcharge de PTAC ; évidemment, cela entraînera quelques inconvénients : vitesse limitée sur autoroutes, certaines routes interdites, et moins facile à revendre
  • Le choix du concessionnaire est fondamental ; il doit être compétent et efficace (interrogez les forums avant de vous décider) ; donc mieux vaut faire 100 kms et être réparé plutôt qu'en faire 10 et être dans l'embarras !



Les marques haut de gamme (souvent plus chères) offrent des véhicules qui vieillissent mieux dans le temps ; évidemment si vous revendez votre camping car tous les 5 ans vous n'êtes pas concernés.

Marques recommandables pour les camping car avant 2014 : Wingamm, 3C Cartier, Le Voyageur, TEC (LMC), Hymer (SAV variable), Carthago, Niessman et Rapido/Fleurette (certains modèles seulement) ; pour une liste plus détaillée voir mon article sur qui construit les camping car.
Les capucines Laïka Ecovip vieillissent bien.
Pour après 2014, le choix est plus vaste, car de nombreuses marques ont abandonné l'ossature bois (voir mon article sur le sujet).

Mise à jour du 29/09/2016 :
A partir de 2016, il n'y a presque plus de mauvais camping car ; voir mon article : la fiabilité des campings cars par marque
Les moteurs sont maintenant Eco 6, une bonne base mécanique réapparait : Citroen avec un excellent moteur.

Voir aussi mes articles suivants