lundi 29 avril 2013

Rénover un camping car


Mon vieux camping car avait 19 ans et 266.000 kms (J5 turbo diesel) ; il est était toujours aussi pimpant, mais pour en arriver là il faut faire quelques menus travaux de temps en temps.
Je vous liste ci-après les travaux réalisés ainsi que les produits employés.

  • un camping car doit être étanche
    Au bout d'un certain nombre d'années (entre 9 et 12 ans), les joints d'étanchéité sèchent, il faut les refaire.
    Je préconise tous les 9 ans de refaire les joints de toutes les fenêtres et de tous les lanterneaux, c'est ce que j'appelle le principe de précaution (et en plus c'est facile même si cela prend du temps).
    Vérifier aussi les joints de raccordement entre les panneaux de la cellule, surtout ceux du toit.
    J'ai changé les 2 lanterneaux du toit ainsi que la fenêtre de la cuisine (c'est très facile si vous avez des dimensions standards) ; pour l'étanchéité j'ai utilisé du Sikaflex 291, mais on peut très bien utiliser du mastic silicone blanc de qualité (Sika...) ; voir changer un lanterneau.
    Pour les joints de raccordement de panneaux, utiliser du mastic en rouleau (comme du scotch) ; on gagne beaucoup de temps à la pose.
  • Régulièrement, je vérifie les joints de la salle d'eau que j'ai déjà refait avec du mastic sanitaire blanc.
  • au bout de 15 ans les joints de portière sont un peu détériorés, on peut les changer (achat dans un magasin auto au mètre, puis collage à la colle contact).

  • Un camping car doit être protégé de la rouille
    J'ai changé toute la visserie extérieure par de la visserie en inox marine ; pour le remontage j'ai utilisé du frein filet Loctite (étanchéité + anti dévissage suite aux vibrations).
    Je reprends chaque année tous les petits points de rouille notamment sur le capot moteur.
    Tous les 2 ans je fais un traitement sous le véhicule soit au pistolet, soit au pinceau ; il faut dire que mon camping car couche dehors, et en plus : au bord de la mer !
    A venir mon article sur : comment lutter contre la corrosion

  • un camping car doit être présentable
    J'ai repeint le toit avec de la peinture blanche spéciale pour rebords de fenêtres (ce type de peinture accroche même sur le carrelage ; j'ai utilisé de la peinture Luxens de chez Leroy Merlin). Avec le temps le toit était devenu grisâtre avec des micro algues par endroits.
    J'ai refait les bas de caisse de la cabine avec les plaques d'acier inox que j'ai rivetées - rivets inox (avec le temps, la rouille fait son travail inexorable).
    J'ai repeint tous les bas de caisse avec de la peinture épaisse noire qui sert à étanchéifier les toits de maison ou les terrasses (Rubson) ; cette peinture qui accroche bien résiste au karcher.

  • L'intérieur doit être agréable
    Nos tissus de siège en alcantara sont comme neufs au bout de 19 ans ! mais en une journée la société Bancarel vous change toutes vos housses pour un prix raisonnable (il faut quand même se rendre dans l'Aveyron).
    J'ai repeint le plafond intérieur et la salle d'eau avec de la peinture blanche spéciale pour rebords de fenêtres (la même que celle utilisée pour le toit) ; mon revêtement au départ était un plastique épais genre Buflon ; la peinture accroche très bien dessus.
    J'ai refait le sol avec des dalles de plastique adhésives de qualité.
    J'ai changé mon matelas en mousse (à faire tous les 10 ans) ; je commande par internet à une petite société de Niort qui m'envoie le matelas à domicile pour environ 300 € (mousse polyuréthane densité 35 kg/m3 avec housse coton/polyester). Leur site est ici

  • L'intérieur doit être réparé
    Avec le temps, quelques pièces nous lâchent ; pour moi c'était :
    - le robinet mitigeur de cuisine que j'ai remplacé par un robinet standard de maison (et ça marche très bien ! à condition d'avoir une pompe à eau non immergée)
    - les équerres en plastiques qui tiennent les meubles aux parois ; elles se fendent et se cassent progressivement au bout de 10 ans (c'est dû aux vibrations et aux secousses) ; donc j'en ai toujours trois en stock avec les vis qui vont bien)
    - des loquets de tiroirs qui se cassent au bout de 15 ans ; il suffit de les remplacer, là aussi j'en ai 3 en stock

Pour information, mes meubles étaient comme neufs ; ils étaient en bois massif (chêne) ; les portes étaient composites (armature chêne et panneaux intérieurs en contre plaqué, doublé de Formica de chaque côté).

Je vous conseille aussi un site web spécialisé dans la remise à neuf des voitures de collection ; Restom.

Voilà, vous avez constaté que faire durer son camping car c'est facile, et n'oubliez pas : plus vous conservez longtemps votre camping car, plus votre amortissement annuel est faible...à condition d'opter pour un bon véhicule dès le départ (les bas de gamme ont une durabilité bas de gamme !).

Voir aussi mes articles :










vendredi 26 avril 2013

Lettre ouverte aux constructeurs de campings car

                                                      Messieurs,

            Mon blog défend les camping cariste et à ce titre, je vous demande d'améliorer vos camping cars sur les points suivants :
  • construction
    • pour la durabilité ; non aux constructions sur ossature bois, même pour les camping car entrée de gamme
    • oui au châssis Alko qui améliore grandement  la tenue de route
    • oui au porte à faut inférieur à 1,55m qui dispense de vérins stabilisateurs à l'arrêt, et de frais de remorquage importants
    • oui au double plancher qui améliore l'isolation, qui permet de passer les gaines techniques et qui augmente les capacités de rangement pour les petits camping car
    • non au porte à faux important qui nécessite des béquilles à l'arrière
    • non aux charges utiles inférieures à 500 kg
    • oui au toit protégé contre la grêle et qui supporte 2 panneaux solaires de 150 W
    • oui à la limitation du nombre de lanterneaux sur le toit qui augmentent la température intérieure l'été
    • oui à l'amélioration de l'isolation contre le froid et la chaleur ; les protections doivent être renforcées ; lire
    • oui à la fournitures de la moustiquaire de porte en standard ainsi que l'occultation du parebrise pour la nuit
    • oui au montage d'un ventilateur derrière le réfrigérateur pour qu'il fonctionne par temps chaud
    • oui à la visserie inox pour toutes les parties qui ne sont pas à l'intérieur de la cellule
    • prévoir en option l'amélioration de la protection anti corrosion sous le véhicule, le pré câblage pour la caméra de recul et des caméras avant, les panneaux solaires et un générateur électrique
    • installer en standard un TRUMA Duo Control CS si 2 bouteilles de gaz
    • livrer un coffre à gaz avec possibilité d'installer 2 bouteilles GPL de 11 kg avec filtre TRUMA ; offrir le GPL en option
    • le design c'est bien, mais il ne faut pas oublier l'ergonomie (essentiel)
  • services
    • faire homologuer les véhicules réservoir d'eau propre plein et non à peine plein (pour augmenter artificiellement la charge utile)
    • livrer un réservoir d'eau grise de même contenance que celui d'eau propre
    • mettre en option le réfrigérateur à compression avec de quoi l'alimenter électriquement ; voir mon article sur le sujet
    • compartimenter les rangements, et prévoir des points d'ancrage (un camping car roule !)
    • de même les super tiroirs de cuisine ne doivent pas s'ouvrir tous seuls lors de virages serrés
    • livrer un manuel d'utilisation du camping car (même sur support électronique)
    • pourquoi pas une batterie de service en 24V, ce qui permettrait d'utiliser sans problèmes un réfrigérateur à compression de 130 litres, et permettrait aussi une meilleure utilisation de l'énergie solaire ; merci de penser au 48V sur lequel travaillent tous les constructeurs auto
    • fournir une centrale électrique intelligente, qui respecte la courbe de charge relative à chaque type de batterie y compris le lithium (à mettre en option sur les camping car) ; et qui permette de recharger proprement un parc de batteries jusqu'à 300 Ah, y compris avec 300 W de panneaux solaires
  • contrôle qualité
    • améliorer le contrôle qualité avant livraison aux utilisateurs ; des campings car neufs ont des joints de toit ou de douche non faits dans les règles de l'art, et bien d'autres soucis pour les acheteurs
    • contrôler le réseau de revendeurs ; certains portent atteinte à la réputation de votre marque
    • boycotter en attendant les remèdes, les constructeurs de fourgons dont les moteurs ont des pannes à répétition
    • fournir une garantie étanchéité de 12 ans (comme TEC/LMC le fait)
Enfin, merci d'indiquer dans votre catalogue ou sur votre site web, le mode de construction.

Merci de prendre en compte ces remarques pour vos futures constructions.
Sincères salutations.

                                              Thierry VOULOT


mercredi 24 avril 2013

Tout sur les POI





Les POI accroissent l'intérêt d'un GPS, en lui ajoutant des fonctions qui nous simplifient la vie. Encore faut-il savoir les utiliser. Vous verrez que ce n'est pas compliqué.
Ils permettent par exemple de se rendre à l'hôpital ou la banque le plus proche de notre position géographique.
Pour approfondir, je vais détailler successivement :
  • un POI c'est quoi ?
  • Un fichier POI c'est quoi ?
  • Où trouver des fichiers POI ?
  • Comment charger les fichiers POI sur un GPS ?
  • Comment utiliser les POI ?
  • Comment faire ses propres fichiers POI ?


Un POI c'est quoi ?

C'est l'acronyme Anglais pour Point Of Interest (aussi Waypoint), en Français PI pour « point intéressant » ; ces points sont regroupés par type. (exemple : hôpital  banque, gare, aéroport etc...). Chaque type est représenté par une icône particulière qui facilite son repérage sur la carte du GPS ou dans la liste des types.



Un POI est défini par ses coordonnées définies en latitude et longitude, et rien d'autre.
Les marins pour se positionner sur une carte ont découpé la terre en tranches de saucisson partant de l'équateur (ce sont les parallèles, l'équateur est la référence 0) ; ils l'ont comme les raies de melon, découpée en cercles passant par les 2 pôles ; ce sont les méridiens, le cercle de référence 0 passe par Greenwich (ville de la banlieue de Londres).
La latitude d'un point, c'est sa distance angulaire par rapport à l'équateur ; elle est le plus souvent exprimée en degré, minute, seconde ; elle est complétée par une lettre N ou S ; N indique que l'on est au Nord de l'équateur, S au Sud.
La longitude d'un point c'est sa distance angulaire par rapport au méridien de Greenwich ; elle est le plus souvent exprimée en degré, minute, seconde ; elle est complétée par une lettre O ou W ; W (west signifie ouest en Anglais) indique que l'on est à l'Ouest du méridien de Greenwich, E que l'on est à l'Est.
Donc partout en France, on est en latitude Nord ; par contre on est en longitude Est à droite d'une ligne verticale Caen/Pau (en gros) ; donc tout l'ouest de la France est en longitude W donc Ouest.




Les coordonnées

Nous venons de voir qu'elles sont définies par leur latitude et leur longitude.
Latitude et longitude peuvent être valorisés dans 3 systèmes qui cohabitent :

  • le système sexagésimal en degré minutes et secondes ; format des données x°y'z'' (il est utilisé dans les revues de camping car)
  • le système décimal ; format des données x°y (il est utilisé dans Google maps et les guides Michelin)
  • le système mixte (degré, minute décimale) ; format des données X°y.z' (il est utilisé dans le guide Gandini du Maroc)
Un GPS bien fait permet de choisir entre les 3 systèmes (paramètres/format des données).
Si vous voulez transformer les coordonnées d'un système vers l'autre, il existe un convertisseur web.




Un fichier POI c'est quoi ?

C'est un fichier qui regroupe des types de POI spécifiques ; chaque corps de métier a au moins un fichier POI qui dans le GPS correspond à une catégorie. 
Les marins ont des fichiers POI (appelés waypoints) qui identifient les balises, les entrées de port, les phares etc...
Les aviateurs ont les leurs, et les camping caristes ont créé les leurs.
Qui crée les fichiers POI ? Ce sont souvent des groupements d'individus (associations, sites web...), mais comme nous le verrons, ce peut être vous pour vous rappeler vos endroits de camping sauvage préférés.

Pour rendre les utilisateurs captifs, les fabricants de GPS ont des formats de fichiers POI différents ; heureusement des utilisateurs apportent des solutions de conversion de formats.

Les GPS que je conseille : TomTom et Copilot Premium ont le même format de fichier POI ; ce nom de fichier POI a pour structure : nom_fichier.ov2 ; pour un gps Garmin, c'est nom fichier.csv ou .gpx

A tout fichier POI est associé un fichier nom_fichier.bmp de même préfixe que le nom de fichier POI (exemple : maroc.ov2 et maroc.bmp) ; il donne les icônes de tous les type de POI contenus dans le fichier POI ; ces icônes sont affichables sur la carte.

Tout GPS fournit par défaut un fichier POI général qui regroupe les types suivants : hôpitaux, banques, gares, aéroports, ferries etc...
Vous pouvez y ajouter vos fichiers POI préférés, car dans un GPS, on peut charger plusieurs fichiers POI sans problèmes ; par exemple les aires de stationnement en France (1 fichier), les aires de stationnement au Maroc (1 fichier), les aires de stationnement en Irlande (1 fichier) etc...




Où trouver les fichiers POI ?

Google est ton ami ! Donc connectez vous sur internet
Vous voulez les POI des randonneurs en France, faites la recherche « POI randonnées »
Vous voulez les POI pour stationner en Irlande, faites la recherche « POI camping car Irlande » etc...
La plus complète pour moi est ici ou .

Selon les sites on vous donne des POI téléchargeables dans votre GPS (le plus souvent), ou des POI à imprimer sur papier au format adobe pdf (c'est mieux que rien!).




Comment charger un fichier POI sur un GPS ?

Vous avez un GPS Tomtom dédié, c'est le plus facile ; regardez les explications sur le site tomtomax.
Vous avez un GPS Garmin regardez les explications sur le site Go2poi.
Vous utilisez une tablette avec gps ou un smartphone :
  • téléchargez les 2 fichiers suffixés .ov2 et .bmp sur votre ordinateur (ou celui d'un ami qui sait -) ; parfois c'est un fichier suffixé .zip ; cela veut dire que les 2 fichiers .ov2 et .bmp ont été mis dans un même conteneur, puis compressés pour prendre moins de place et ainsi se télécharger plus vite ; le suffixe .zip indique que l'on a affaire à un fichier compressé ; il faut le télécharger, puis le décompresser pour en extraire les 2 fichiers .ov2 et .bmp ; voir ici comment faire
  • repérez ces 2 fichiers sur votre ordinateur ; ouvrez le gestionnaire de fichiers de windows et regardez dans le dossier Téléchargements, il doivent être là
  • reliez votre smartphone ou votre tablette à votre ordinateur par un cordon USB ; il suffit de copier les 2 fichiers du dossier Télechargements, vers le dossier indiqué ci-après pour votre matériel ; voir les explications ici (valables aussi pour Copilot)
Si vous avez un gps Garmin, il faut télécharger le logiciel POI Loader sur le site de Garmin à cette adresse


NOTA : voir aussi ce site.




Comment utiliser un fichier POI ?

Une fois le fichier POI installé dans le bon dossier sur votre GPS, pour pouvoir l'utiliser, il faut redémarrer votre GPS.



Pour Tomtom
    Pour que les POI soient « reconnus » par TomTom, il vous suffit de fermer Tomtom, puis de le rédémarrer. La première fois, vous devez créer une nouvelle catégorie que vous nommerez (exemple : camping car France), puis vous lui affecterez une image parmi celles proposées.
    Ensuite, pour vous diriger vers le POI, il suffit de sélectionner Naviguer vers/Point d’intérêt, puis de sélectionner le type de POI qui vous convient.
    Attention, parce que souvent il vous liste tous les POI à proximité, même si vous aviez sélectionné les POI à destination. Il vous suffira de bien veiller à choisir le bon POI et votre GPS vous y amènera à coup sûr !


Pour Copilot Premium
    Pour que les POI soient « reconnus » par Copilot, il vous suffit de fermer Copilot, puis de le rédémarrer. Ensuite, vous devez valider l'import des POI ; c'est fini.
    La première fois, vous devez créer une nouvelle catégorie que vous nommerez (exemple : camping car France), puis vous lui affecterez une image parmi celles proposées.
    Pour aller vers un POI, il suffit de choisir : Allers vers, puis Points d'Interêt, puis Plus de catégories (en bas à droite) ; tous les types de POI sont affichés (on peut faire défiler avec le doigt), choisissez le type de POI qui vous intéresse, les lieux les plus proches sont affichés (on peut faire défiler avec le doigt) ; choisissez un lieu puis "choisir comme destination finale" (en bas en vert).


Comment faire ses fichiers POI ?

Pour faire ses propres fichiers POI on peut utiliser sur son ordinateur le logiciel « POI edit » qui permet :
  • de trouver des fichiers POI sur internet
  • de convertir des fichiers POI (différents formats de GPS)
  • enfin d'éditer (donc de gérer) ses propres fichiers POI

Vous trouverez ici un tutoriel.
A la place de POI Edit on peut aussi utiliser POI Editor For Tomtom
Un conseil : faites vous une icône de couleur à partir d'une autre icône.



Pour aller plus loin

La bible sur les POI est le site gps passion.
Ajouter ses POI sur GPS Garmin




dimanche 21 avril 2013

Trouver un endroit où dormir en France


Une des questions récurrentes en camping car est : où dormons nous ce soir ?
Avec l'habitude, vous trouverez facilement.
Si comme moi vous n'êtes pas d'un naturel peureux, le plus souvent vous ferez du camping sauvage, sinon vous irez dans des endroits prévus pour le camping car et le plus souvent payants.


Quelques pistes pour le camping sauvage
Quelques règles de bon sens :
  • respectez la règlementation
  • respectez la charte du camping cariste
  • quand il y a plus de 5 camping car stationnés, fuyez ! de nombreuses personnes ont l'instinct grégaire ce qui est très mal vécu par les riverains
  • demandez si votre stationnement pose problème (s'il y a lieu)


En ville, visez une rue calme dans un quartier chic (évitez les banlieues chaudes où vous risquez d'avoir des ennuis). Je rappelle qu'un camping car étant assimilé à un véhicule, on peut dormir là où les voitures ne sont pas interdites la nuit, à la condition expresse de ne rien avoir d'apparent qui indique que l'on campe : linge à la fenêtre, table et chaises sur le trottoir, vérins de stabilisation etc...
Hors saison il est facile de s'arrêter dans un port, ou dans une ville. Même en haute saison dans les villages peu fréquentés, visez le parking de la place de l'église, ou du cimetière, ou du complexe sportif, ou de la salle des fêtes.
Mais il est interdit de stationner à moins de 500 m d'un site historique (sauf en campagne).



Hors ville ou village c'est relativement facile :
  • Les sites touristiques (châteaux, grottes etc...) ont très souvent un parking proche ; y passer la nuit est rarement interdit
  • en montagne, c'est possible très souvent en haut des cols, et au départ des télésièges
  • visez les départs de circuits de randonnées, il y a presque toujours un parking au pied (ils sont indiqués sur les cartes touristiques, et dans les guides de randonnées ; pour ma part j'ai le logiciel Iphigénie sur ma tablette qui permet de télécharger des cartes IGN pour une durée de 1 an
  • au coeur des forêts il y a souvent des clairières et parfois des parkings
  • le long des canaux, près des maisons des éclusiers
  • de nombreux restaurants ont leur parking
  • sur les autoroutes, il y a de plus en plus d'aires de service/aires de repos ; une carte Michelin spécifique les répertorie
Pour un stationnement sans services mais sécurisé, adhérez à l'association FRANCE PASSION ; environ 2000 agriculteurs et viticulteurs de France vous accueillent sur leur domaine pour un prix annuel modique ; vous recevrez une carte de France et un guide des haltes nocturnes ; vous n'avez aucune obligation d'achat, juste d'être poli. Ce type d'association existe aussi à l'étranger, mais avec un réseau d'adhérents moins dense.


Pour ne pas faire de camping sauvage

C'est le plus facile si vous avez la boite à outils spécifique (pour la France seulement ; je ferai un article spécifique pour l'étranger) :
  • un GPS avec la carte de France ou d'Europe
  • une carte de France avec d'un côté les points où camper, et au dos l'adresse du point (ce type de carte est livrée gratuitement en Février chaque année par la revue Camping car magazine notamment
  • un guide annuel des campings et aires de services vendu par internet sur les sites de revues de camping car ; vous avez aussi les guides Michelin
  • si vous maîtrisez votre GPS : les POI des campings et aires de service
  • votre livre de bord qui vous indique vos coins préférés par département
Nous avons la chance en France d'avoir le réseau d'aires de services le plus étendu d'Europe, ainsi que de nombreux campings privés ou publics (gérés par les mairies).

Si vous ne maîtrisez pas votre GPS

Identifiez le lieu où vous êtes, prenez la carte de France et identifiez un point de campement proche ; vous pourrez avoir plus de détails sur les prix et les services offerts dans le guide.
Il suffit alors d'indiquer à votre GPS l'adresse du lieu choisi.
Pour trouver un point de campement proche, si vous avez un smartphone Android, utilisez le logiciel PARK4NIGHT.


Si vous maîtrisez votre GPS

Indiquez à votre GPS d'aller vers le POI le plus proche (camping ou aire de service).
Le POI n'indique pas les services offerts ; si c'est indispensable, se référer au guide.
Vous pouvez utiliser les POI du site PARK4NIGHT.

Nota : je regrette que les guides ne fournissent pas toujours le point GPS du lieu, mais uniquement son adresse ; de même on ne sait jamais si on aura de la 3G ou plus pour une connexion à internet (vous vous en foutez, pas moi -)


En ce qui me concerne

Je fais beaucoup de camping sauvage, et je fréquente les aires de service quand il y a peu de monde et que le site me plaît (j'aime les beaux paysages) ; je fais des entorses à cette règle pour visiter de belles villes.
Une fois par quinzaine, pour recharger à fond les batteries, je passe une nuit en camping (il y a rarement des bornes électriques individuelles sur les aires de service).
Le camping est plus cher, mais il y a plus de place par véhicule ; en le choisissant bien, j'ai de la verdure, une vue.

Pour visiter une ville touristique, je choisis un village situé à 5 à 10 kms de la ville à visiter et possédant une aire de service ; même en pleine saison (Juillet et Août), je trouve toujours de la place.

En Juillet et Août, j'oublie la mer sauf les endroits moins touristiques (exemple : le département de la Manche), et je choisis la montagne paradis du camping sauvage et des randonnées pédestres.

Chaque soir, je détermine le programme d'activités du lendemain puis je choisis 3 sites de campements possibles (sachant que pour le camping sauvage, c'est arrivé sur place que l'on sait si c'est possible).


Voir aussi mon article : tout sur les POI



samedi 20 avril 2013

Comment produire son électricité ?



En camping car, sauf à aller dans un terrain de camping chaque soir, produire son électricité est indispensable (les aires de service sont souvent dépourvues de bornes 220 V).
Bien sûr rouler recharge les batteries, mais modestement : entre 6 et 10 Ah selon l'alternateur installé ; de plus, il nous arrive de vouloir rester 2 ou 3 jours sur place.



Alors quel mode de production d'électricité choisir ?

Je vous livre un tableau de comparaison des solutions possibles qui sont :
  • le panneau solaire photovoltaïque (la lumière produit de l'électricité)
  • la pile à méthanol (une réaction chimique produit de l'électricité) ; j'ai choisi chez EFOY la pile la plus puissante
  • la pile à gaz (une réaction chimique produit de l'électricité) ; solution Vega de la société Truma
  • le groupe électrogène résident, au gaz ou au gas oil produit de l'électricité ; c'est l'offre de Gaspérini repris par Telair du groupe TELECO  (modèle Ecoenergy)
  • le groupe électrogène portable bien connu (le moteur actionné à l'essence produit de l'électricité)

Critères de choix
Panneau solaire 300 W
Pile EFOY 210
Gaspérini
Pile Truma
Groupe electrogène
Durée de vie
20 ans
3000 H
3000 H
4000H
4000H
Poids
24 kg
8 kg
19 kg
40 kg
24 kg
Bruit généré (décibels)
0 db
39 db
51 db
?
> 70 db
Production électricité maxi par jour (24H)
34 à 69 A/h en été
8 à 17 A/h en hiver
17 à 35 A/h les autres saisons et sous nos latitudes
210 A/h pour 24 H de fonctionnement
480 A/h pour 24 H de fonctionnement
480 A/h pour 24 H de fonctionnement
80 A/h pour 10 H de fonctionnement (soit 1 plein du réservoir)
Carburant
Lumière
Méthanol
Gaz
Gaz
Essence
Plages de températures d'utilisation
- 20 °C à + 40 °C
- 20 °C à + 40 °C
- 25 °C à + 50 °C
?
?
Consommation en carburant
rien
1 l de méthanol pour produire 90 A/h jour
1 bouteille de gaz en 12 jours pour produire 480 A/h jour
?
4 L en 10 H maxi
Coût d'achat en €
1700
6000
3000
7000
1500
Coût de fonctionnement sur la durée de vie en €
0
2400
2400
? estimé à 1200
2400
Coût total sur la durée de vie en €

Soit par an
1700


85 € (base 20 ans)
8400


560 € (base 15 ans)
5400


360 € (base 15 ans)
8400


manque de recul
3900


260 € (base 15 ans)


Informations complémentaires :
  • pour les panneaux solaires : voir
  • pour la pile EFOY : voir
  • pour la solution Gaspérini (maintenant Telair), l'entretien est le suivant (modèle à gaz ou à gas oil) :
    • tous les 300 heures il faut changer le pot d'échappement (150 €), soit 1500 € sur la durée de vie de la solution
    • tous les 600 heures, il faut changer l'hélice du ventilateur - ?
    • tous les 1200 heures, il faut changer les balais de la dynamo
  • pour la pile Truma, nous manquons d'informations de la part des utilisateurs
  • pour le groupe électrogène, préférer un moteur 4 temps ; en 10 H il produit 80 Ah/jour, après il faut remplir à nouveau le réservoir.
    ATTENTION : un groupe produit beaucoup de courant, mais cela sert-il vraiment si votre batterie doit être rechargée au 1/10 de sa capacité ; par ailleurs, l'électronique du groupe doit être de qualité pour ne pas détériorer votre batterie, donc ne prenez pas un produit bas de gamme

La lecture de ce tableau donne des critères de choix :
  • le bruit  ; attention, le nombre de décibels (db) n'est pas linéaire, ce qui veut dire qu'entre 20 et 40 db le bruit ne double pas d'intensité, mais pour illustrer, il quadruple.
    Le groupe électrogène portable pour être supportable doit être situé à au moins 7 m de votre camping car, donc très bien si vous êtes tout seul sans aucun voisin à déranger ; le groupe résident n'est insupportable que pour vos proches voisins !
  • le coût d'amortissement annuel est lié au nombre d'heures d'utilisation dans le temps ; 3000 H en fonctionnement à plein régime 100 jours par an correspond à une durée de vie d'environ 3 ans ; ceci est à corriger car vous roulez ce qui recharge vos batteries, et si vous avez un panneau solaire (j'ai intégré ce paramètre dans mes calculs)
  • la puissance : si vous vouler consommer beaucoup de courant, alors le groupe électrogène résident s'impose.

Mes conseils

Evitez si vous le pouvez le groupe électrogène portable qui est très bruyant pour vous et pour les autres. 

Dans tous les cas, équipez vous de panneaux solaires pour augmenter la durée de vie de votre pile, ou de votre autre générateur de courant.
Mais surtout parce que le solaire permet une recharge des batteries à 100% ce qui n'est pas le cas d'une pile EFOY.

Si comme moi, vous ne consommez pas plus de 60 Ah/jour et que vous ne faites pas de camping car l'hiver sous nos latitudes (ne concerne pas les pays méditerranéens) ; si votre toit le permet, posez 300 W de panneaux solaires et allez près d'une prise 220 V une fois par semaine pour recharger vos batteries à fond.

Si vous consommez moins de 100 Ah/jour prenez une pile EFOY (car moins bruyante, entretien minimum et très grande fiabilité dûe au fait qu'il n'y a aucune pièce en mouvement). Pour produire cela elle fonctionne 12 heures par jour ce qui me parait suffisant pour prolonger la durée de vie (en années) ; de plus elle peut fonctionner en roulant contrairement au groupe résident à gaz.
Cependant il faut un méthanol de qualité que l'on ne trouve pas dans tous les pays étrangers.

Dans les autres cas, prenez la solution Gaspérini/Telair, ou la pile au gaz Truma dont on n'a aucun retour d'utilisateurs, ce qui ne veut pas dire que ce n'est pas bien (Truma a une excellente réputation). 
Mais vous savez que, principe de précaution, je me méfie du gaz. C'est pourquoi je privilégie le Telair au gas oil pour diminuer la consommation de gaz ; un réservoir véhicule de 120 litres de gas oil me parait indispensable.

Témoignage d'un lecteur sur le Gaspérini :
Notre expérience à été satisfaisante. nous l'avons depuis 2005. Nous avons fait changer la bougie et l'allumeur en 2013 (pb il faut l'envoyer en Italie pour les réglages coût entre 200 et 300€) et depuis fin 2015 il est capricieux vu l'âge on ne veux pas le renvoyer. Mon mari l'a démonté, nettoyé et ressoudé une pièce mais il n'est plus fiable à 100%.Parfois il refuse de démarrer.

nous le faisions fonctionner avant de nous coucher et le matin avant de partir pour soulager l'alternateur. Si tu stationnes sur les aires de C-C c'est un peu gênant pour le bruit.



Pour approfondir