samedi 4 mai 2013

Quel mode de construction choisir pour son camping car ?


Il existe 3 modes principaux de construction :

  • la construction monobloc - la moins répandue
  • la construction par assemblage sans ossature - un mode qui progresse
  • la construction par assemblage sur ossature (bois, inox etc...) - la plus répandue
Les camping car haut de gamme sont sur châssis ALKO qui est pour moi un vrai plus.

La construction monobloc















Elle est très peu répandue dans le monde du camping car, alors qu'elle est très répandue dans le monde des bateaux ; pourquoi ? parce qu'un bateau doit être étanche !
Deux sociétés utilisent ce mode de fabrication : 

Dans la construction monobloc, la coque du camping car est réalisée en un seul bloc (sandwich polyester = polyester/polyuréthane/polyester), sans aucun assemblage de panneaux (voir la vidéo) ; il en résulte les avantages suivants :
  • grande robustesse
  • étanchéité absolue dans le temps, au moins 12 ans (pas besoin de contrôle d'étanchéité annuel !)
  • aucun pont thermique

L'inconvénient est le prix, car la construction monobloc nécessite beaucoup de main d'oeuvre (le mobilier doit être monté artisanalement).
Si les constructeurs regardaient la construction de bateaux, ils verraient qu'il existe un procédé : l'infusion (voir la vidéo et le site) qui permet de réaliser des coques avec 3 personnes seulement.
C'est le mode de construction IDEAL pour un camping car qui doit durer plus de 20 ans ! (le mien a 19 ans paraissait presque neuf).


La construction par assemblage sans ossature


L'extrusion a pour but de compresser fortement le polystyrène ce qui permet de réaliser des panneaux sans ossature pour le rigidifier.
Dans ce mode de construction, on fabrique des panneaux sandwich composites avec une âme en polystyrène fortement extrudé, avec un côté en aluminium ou polyester et l'autre en bois ou polyester etc...
Les panneaux sont ensuite assemblés et un profilé en aluminium est collé sur l'intersection pour créer l'étanchéité (Rapido/Fleurette a une autre technique : le recouvrement ; le toit vient se poser sur les parois verticales comme un couvercle de boite).
Les sociétés qui utilisent ce mode de construction sont :
  • Rapido (gamme dF et I uniquement), Pilote (intégraux uniquement), sociétés Françaises
  • TEC, Hymer, Carthago, Niessman, société Allemandes
  • depuis 2014 : lire mon article
  • depuis 2015 : Dethleffs
Les avantages de ce mode de construction sont :
  • le prix : moins cher que le monobloc
  • une intégrité de la structure en cas d'infiltration d'eau

Pour moi c'est le mode de construction a retenir si on n'a pas les moyen d'acheter un monobloc (une exception : la construction sur ossature inox).


La construction par assemblage sur ossature 


Dans ce mode de construction, l'âme isolante en polystyrène est rigidifiée par des tasseaux en bois ou en métal ; pour l'assemblage des panneaux, c'est comme le mode de construction précédent.
La plupart des constructeurs utilisent ce mode de construction qui est le plus ancien pour plusieurs raisons :
  • facilité de construction sans outillage compliqué
  • prix de construction le moins cher
L'inconvénient est la durabilité : dans ce mode de construction, l'étanchéité est garantie au plus 6 ans, après tout dépend de la chance.

Pour l'acheteur d'un véhicule d'occasion, le risque est grand, pourquoi ?
En cas d'infiltration d'eau, le bois boit l'eau comme une éponge, puis il pourrit rendant la structure du camping car dangereuse, c'est pourquoi je déconseille l'achat d'occasion d'un camping car fabriqué avec ce mode de construction sans un contrôle d'étanchéité poussé (que vous pouvez facilement faire vous même, voir mon article contrôler l'étanchéité).

Par contre vous pouvez acheter un camping car de la société Le Voyageur qui fait une ossature en duralinox jusqu'à une date récente.

Mise à jour Juillet 2015 : pratiquement tous les campings car modèles 2016 sont sans ossature bois et c'est une bonne nouvelle !



Quel que soit le mode de construction, je préconise de refaire les joints de toutes les fenêtres et de tous les lanterneaux tous les 8 ans, ce que j'appelle le principe de précaution ; et en plus ce n'est pas difficile.
Quand vous achetez un camping car neuf ou d'occasion, demandez le mode de construction (il figure rarement sur les catalogues ou les sites web, mais pourquoi ?).

Par ailleurs, les parois extérieures des camping car sont soit en aluminium, soit en polyester ; je préfère le polyester car :
  • il se raye moins en cas de passage dans des branchages
  • il se répare facilement notamment en cas de petit choc ; pour de l'aluminium, il faut changer tout le panneau
Par contre la paroi alu reste comme neuve dans le temps alors que le revêtement polyester vieillit et parfois mal ; il s'entretient comme une coque de bateau en polyester, alors que la paroi alu ne demande aucun entretien.

J'ai trouvé intéressant de compléter par quelques vidéos :
  • fabrication d'un camping car Challenger
  • fabrication d'un intégral Hymermobil (en Anglais)
  • fabrication d'un panneau pour un camping car Fleurette (filiale de Rapido)
  • lntérêt d'un châssis ALKO
  • construction d'un fourgon








17 commentaires:

  1. Re:
    En fait je parlais d'ossature bois, et non d'isolation. Si les constructeurs continuaient à faire des panneaux à ossature bois, mais avec du bois classe 4, même si un jour il y avait des infiltrations, le bois ne pourrirait pas.
    Dans le domaine de l'isolation acoustique et thermique le meilleur reste, et de loin le liège, pourquoi les constructeurs ne l'utilise-t-ils pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé mais le meilleur isolant thermique, c'est le polyuréthane à cellules fermées. C'est lui qui a le meilleur coeff lambda.

      Supprimer
  2. Bonjour.
    Très bon article.
    Noter qu'en En monobloc, il y a d'autres constructeurs :
    en Italie : AIE Systems (un importateur en France), AZ System, Camper Monoscocca, Mobilvetta, entre autres
    en Allemagne : Wanner, Reimo (avec son VW T5 Mono) et bien sûr La Strada avec le Nova.

    Petit aparté : il y a aussi des camping-cars d'expédition, dont la cellule est fixée de façon souple sur le châssis du porteur, avec donc beaucoup moins d'efforts en torsion et beaucoup moins de risques d'infiltration. Mais c'est un autre monde !

    RépondreSupprimer
  3. En monocoque haut de gamme, vous avez également en Italie : Molinari (double coque intérieur et extérieur emprisonant l'isolant + lame d'air, paroi alu intérieur avec système antivibratoire sur laquelle est fixé les meubles. Super rapport qualité/prix si vous arrivez a en dégoter un car ils ont une homologation européenne.
    Vous avez également VAS Motorhome...en contruction
    Pour finir vous avez Moncayo avec le Supra dont la réalisation de la carrosserie est identique au Molinari. (en fait Moncayo n'était que le distributeur du Molinari avec un nom et un changement esthétique et quelques simplifications pour en abaisser le prix. Bien que Moncayo n'existe plus, Molinari existe toujours... c'est un carrossier très renomé dans son secteur d'activité (cabine téléphérique, camion spécifiques, bateaux etc...)

    RépondreSupprimer
  4. complément VAS Motorhome... en construction spéciale et sur mesure uniquement

    RépondreSupprimer
  5. Dan
    Bonjour
    Merci de votre réponse et des conseils.
    Quel appareil ( fiable à prix raisonnable ) acheter pour faire soit même le contrôle d'étanchéité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de consulter mon article :
      http://le-camping-car-pour-les-nuls.blogspot.fr/2013/05/controler-letancheite-de-son-camping-car.html7
      Cordialement

      Supprimer
  6. Bonsoir,
    J'ai lu avec intérêt ce sujet. Je souhaiterai connaître quels sont les désagréments résultant de l'âge et de l'exposition aux intempéries des carrosseries en polyester et gelcoat. Pour notre part nous avons un Fleurette Discover 73 LM de 2008 acheté d'occasion en 2012 et toutes les parties moulées (avant, toit, arrière) sont constellées de petits points noirs, les parties latérales sont sans problème. Quelqu'un recontre-t-il le même problème et quelle solution peut-on mettre en oeuvre pour le résoudre.
    Bien cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Le polyester vieillit très bien dans le temps comme l'attestent les nombreux bateaux de plus de + de 30 ans que l'on voit dans les ports.
      Le problème est l'aspect extérieur dû aux intempéries, et là c'est à vous de jouer pour bien entretenir.
      Les tâches sur le toit peuvent être des moisissure (eau stagnante par moments) - traiter avec de l'anti-mousse. Celles sur' le côté ou à l'arrière sont souvent du goudron-essayez un produit( anti-goudron.
      Par ailleurs le polyester peut jaunir et chez les schipchandlers, il existe des produits spéciaux.
      Enfin, faire le même traitement que pour une carrosserie de voiture : bien laver le véhicule et lui faire un lustrage soit manuel, soit avec une lustreuse électrique.
      Cordialement

      Supprimer
  7. Bonsoir
    Est-il vrai que dans le cas d'une coque aluminium cela fait cage de Faraday et la réception 3 g et wifi est mauvaise ?
    Je tiens cela d'un ancien concessionnaire.
    Merci pour cet avis précieux.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir,
      Tout comme l'acier, oui.
      Mais vu la surface des ouvrants, les ondes peuvent passer.
      Cordialement

      Supprimer
  8. Bonjour
    Votre site est une véritable mine d'or pour se repérer dans la jungle des occasions avant un premier achat.
    Est-il possible de connaître à peu près quel type de construction a été adoptée par chaque marque année par année ? Au moins pour les marques recommandables sur des CC de 10 ans et +.
    Car si je prends (au hasard) un Bürstner de 2004, quel type de construction a-t-il ?
    Merci d'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Tous les CC sont à ossature bois jusqu'en 2015, sauf :
      - Hymer, sans ossature dès 1996
      - Le Voyageur ossature duralinox jusqu'en 2008, puis sans ossature
      - 3C cartier : construction monobloc
      - Eriba, ossature acier (mais ça rouille)
      Cordialement

      Supprimer
  9. je n'ai pas tout compris...pour un achat d'un cc de plus de 20 ans , que prendre pour ne pas prendre trop de risque svp ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si l'on achète un camping car de plus de 20 ans c'est qu'on est désargenté, mais très bricoleur.
      Pourquoi ? parce qu'il y aura des problèmes mécaniques, il faudra refaire l'étanchéité ; le frigo sera à changer de même le chauffage et les WC. Pas tout en même temps, mais ce sera à faire.
      Donc pas super bricoleur : abstenez vous !
      Cordialement

      Supprimer
    2. s'il s'agissait une question de choix je suivrais votre conseil, mais en l'occurence oui nous n'avons reussi à economiser "que" 5000€ et le camping car n'est pas encore une passion ni un loisir, ce sera notre habitation principale car c'est le seul moyen que nous ayons trouvé pour pouvoir mettre de l'argent de coté en travaillant sans dilapider la moitié du salaire dans un loyer, edf, taxes, impots, etc..donc excusez nous de ne pas etre riche et de vous demander conseil.
      cordialement

      Supprimer
    3. Un proverbe Chinois dit : "il faut apprendre au pecheur à pecher et non pecher à sa place"
      Cordialeemnt

      Supprimer

Saisissez vos commentaires